Debat sur les finances, desinformations, suite..

Publié le par Bertrand Coquard

Bonjour,
 
Pour faire face a une parfaite tentative de désinformation des cletiens sur les finances de la ville par le site internet de campagne www.gourdon2008.fr , (qui encore une fois utilise le bulletin que notre association « les clayes 2008 » avait sorti en Novembre 2007 comme seule caution a leur pseudo démonstration) je vais répondre point par point a cet article.
 Voici l’article présent ici
« Mais les Clétiens doivent savoir que le tableau figurant sur le tract de
Mme Coté-Millard ne correspond en rien à celui publié dans le magazine
Challenges, Mme Coté-Millard s’étant livrée à un savant découpage

des données afin de positionner la ville au milieu de villes mal notées et
de laisser ainsi croire que la ville est une élève particulièrement douée.
Il est de notre devoir de rétablir la vérité pour que les Clétiens
votent en toute connaissance de cause et non sur la base d’un article
manipulé !
Voici donc le tableau tel qu’il figure dans le magazine. 39 villes ont
été notées dans les Yvelines : 1 ville décroche 3 étoiles
(Voisins-le-Bretonneux), 15 villes ont deux étoiles (Les Clayes est donc
dans la moyenne), 19 villes ont une étoile (dont Versailles, ce qui
montre le côté très relatif de ce classement !) et quatre villes peuvent
ou doivent mieux faire.
Les Clétiens sauront, dés le 9 mars juger par leur vote de la sincérité d’un Maire qui, pour obtenir leurs suffrages est prêt à fabriquer un “faux” et le leur présenter comme “la vérité vraie et absolue” contredisant en cela les chiffres du Ministère des finances concernant la dette abyssale de la commune et l’augmentation des impôts qu’ils ont eu à subir ».
Le document publie par la liste de Mme Cote Millard (disponible ici    http://www.vcm2008.fr/la-gestion-de-la-ville-recompensee/2008/02/28/        ) n’a a aucun moment altéré , modifie, embellit, dégradé les notations présentes dans l’article de Challenge. Ainsi la ville des Clayes sous bois à bien reçu deux étoiles, et les autres villes présentes sur le tract ont bien la notation correspondante. La seule chose exacte est que le tract ne reprend pas l’intégralité du document de challenges : Mais comme le document disponible sur le site www.gourdon2008.fr le fait , libre a vous de comparer..et de vous informer.
Mais de la a écrire « Il est de notre devoir de rétablir la vérité pour que les Clétiens
votent en toute connaissance de cause et non sur la base d’un article
manipulé ! »
ou bien « la sincérité d’un Maire qui, pour obtenir leurs suffrages est prêt à fabriquer un “faux” et le leur présenter comme “la vérité vraie et absolue” »

C est bien de vouloir donner des leçons mais encore faut il
a)      Que vous ayez prouve que l’article avait été manipule (voir ci-dessus ; je laisse libre les gens de décider si il y a ou non manipulation)
b)      se les appliquer a soi même…pourquoi sur le tract « Mensonges et contradictions et autres abus de langage de Mme COTE MILLARD" qui utilisent des passages de notre Bulletin « Les Clayes 2008 »  , seuls certains passages ont été mentionnes ?  Pourquoi, par exemple,  la phrase « la dette en 2001  s’élevait a 16.4 Millions d’euros en augmentation de 32% par rapport a 1994 »  n a pas été reprise sur le tract ? Ne s’agit il pas d’un procédé permettant de détourner une partie de la vérité pour la présenter comme « la vérité vraie et absolue » dans le but d’obtenir des suffrages ???
Et qu’en est-il de la photo, sur ce même tract, voulant comparer l’ancienne place de la mairie avec la place de la mairie en travaux ??? , pourquoi n’avoir pas attendu que cette place soit finie pour comparer avant et après ??? comment qualifier ce genre de comparaison ??
Enfin, analysons la phrase « Les Clétiens sauront, dés le 9 mars juger par leur vote de la sincérité d’un Maire qui, pour obtenir leurs suffrages est prêt à fabriquer un “faux” et le leur présenter comme “la vérité vraie et absolue” contredisant en cela les chiffres du Ministère des finances concernant la dette abyssale de la commune et l’augmentation des impôts qu’ils ont eu à subir ».
Rappelons deux choses
1)      La dette en 2001 était d’environ 16 Millions d’Euros. Lors du denier conseil municipal, il a été dit que la dette se situerait au alentour de 16 Millions d’euros (était de 17 millions d’euros en 2006). Ainsi on s’aperçoit que la dette « abyssale » en 2007 dont parle la liste de rassemblement de gauche n’est pas autre chose que ce qu’avait laisse l’équipe municipale précédente dont Mr Gourdon faisait parti. (et qu’ils avaient augmente de 32% entre 1994 et 2001).
2)      L’augmentation des impôts, pour la part communale n’ a été que de 6,34%  pour la taxe d’habitation entre 2001 et 2007 et moins de 1% pour la taxe foncière.
Je rappelle que les impôts locaux ont trois variables
a)      Le Taux en % d’impôt de la part communale votée par le conseil municipal (et revenant aux communes)
b)      Le taux en % d’impôt de la part départementale+régionale. Le Maire n n’est pas celui qui fixe le taux..il n’est pas responsable des hausses ou baisses de ce taux
c)      L’assiette , à savoir la base de départ sur laquelle sont appliques les taux d imports de la commune et du département. Cette assiette est fixée par l’Etat et votee par le parlement lors du débat sur la loi de finance. Le maire n’est pas celui qui fixe cette assiette….
Prenons un exemple :
En 2005 , votre base d’imposition (assiette) pour votre maison est de 1000 euros . Le taux d’impôt foncier communal est de 4%. Le taux du département est de 1%. Vous payez donc 5% de 1000€.
En 2006, votre base d’imposition (décidée par l’Etat) passe a 1050€, mais les taux communaux et départementaux restent a 5% au total (4% et 1%) et bien vous allez payer plus d’impôts !!!! mais cela n est pas du au maire, ni au département, mais a l’ETAT.
Ainsi, sur le tract « Mensonges et contradictions et autres abus de langage de Mme COTE MILLARD » il est fait mention d’une augmentation de 20% des impôts sans plus de détails…ce qui aurait été intéressant de préciser dans le cadre d’une élection municipale et quant on ne souhaite pas « «manipuler » des informations « dans le but de gagner des suffrages » pour gagner des bulletins de votes, c’est la part d’augmentation de la seule chose qui est gère par le Maire et son conseil municipal :  l’évolution de la part communale des impôts locaux.

Publié dans Informer

Commenter cet article